Frontalier suisse : comment fonctionne votre couverture santé ?

Par | Couverture du frontalier

Vous êtes frontalier suisse ? Vous avez besoin d’aide pour faire le bon choix en matière de couverture santé ? Cet article est fait pour vous.

Frontalier Suisse : quelles spécificités en  matière de couverture santé ?

En tant que nouveau frontalier suisse, vous avez le choix entre un rattachement à la CMU, sécurité sociale française ou à la LAMal, régime obligatoire suisse. Vous avez 3 mois pour notifier votre choix ; passé ce délai, vous serez obligés de rejoindre le régime LAMal.

Attention, ce choix est irrévocable, d’où l’importance de vous poser les bonnes questions en amont.

 

LAMal, CMU : quelle différence ?

  • En optant pour la CMU, vous bénéficierez des prestations maladie de la Sécurité Sociale, comme tout assuré social français. Le montant de la cotisation correspond à 8% de votre revenu fiscal N-1 (déduction faite d’un abattement fiscal) et couvre toute votre famille.
  • En optant pour la LAMal, vous bénéficierez à la fois du régime suisse et du régime français (vous aurez une carte LAMal et une carte Vitale). Le régime LAMal fonctionne différemment : il s’agit d’un régime de droit privé, assuré par 15 à 20 compagnies d’assurances. Chacune est libre de fixer ses tarifs et les écarts peuvent être très importants (du simple au quadruple)

Attention, si vous ne notifiez pas votre choix dans les 3 mois, vous serez obligatoirement affiliés à la LAMal et la compagnie vous sera imposée (ce qui peut avoir des conséquences financières importantes).

 

Le régime LAMal est très différent du régime Sécurité Sociale :

  • En terme de couverture :
    • Une franchise de 300 CHF s’applique au démarrage (ce qui correspond globalement à 2 consultations chez le généraliste)
    • Au-delà, vos frais sont pris en charge à hauteur de 90% du montant de la facture
    • Attention, certains soins sont totalement exclus de la couverture, notamment : l’hospitalisation privée ou semi-privée, l’hospitalisation en clinique, l’optique, le dentaire, l’ostéopathie et globalement les médecines douces
  • En terme de coût : une cotisation est calculée par personne à assurer (contrairement à la CMU qui détermine une cotisation familiale). Son montant est forfaitaire et varie d’une compagnie à l’autre. Les tarifs les plus bas se situent autour de 280/300 CHF par mois, soit environ 250 €.

 

LAMal, CMU : quelle option privilégier ?

Quel que soit votre choix, vous bénéficierez dans les 2 cas de la couverture de la Sécurité Sociale française.

Votre choix dépendra donc avant tout :

  • De votre intention ou non de vous faire soigner en Suisse
  • De l’option la plus intéressante pour vous financièrement, selon votre situation familiale et votre niveau de revenu principalement.

 

Frontalier suisse : quelles options en matière de complémentaire santé ?

Que vous fassiez le choix de la CMU ou de la LAMal, vous pouvez souscrire une complémentaire santé française qui vous permettra de compléter les remboursements de la Sécurité Sociale.

A savoir : certains contrats permettent la prise en charge de certains soins en Suisse et tout particulièrement de l’hospitalisation à l’hôpital cantonal de Genève.

Pour ce qui est de la prise en charge des soins en Suisse, vous pourrez également trouver sur le marché certaines couvertures qui prévoient la prise en charge :

  • De la franchise de 300 CHF
  • Et/ou de la quote-part de 10% qui n’est jamais prise en charge par la LAMal

 

Vous l’aurez certainement remarqué, le système est complexe. Compte tenu des enjeux importants pour vous, nous ne pouvons que vous inviter à vous rapprocher d’un courtier d’assurances qui maîtrise parfaitement vos problématiques en tant que frontalier suisse et qui saura vous apporter le meilleur conseil en fonction de votre situation.

Last modified: 14 mars 2019

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Fermer