Complémentaire santé entreprise : quel mode de cotisation choisir ?

Par | Couverture santé des salariés

Dans la majorité des cas, pour un niveau de garantie, plusieurs modes de cotisations sont possibles. Le choix du mode de cotisation aura un impact sur la couverture des conjoints et enfants du salarié et de fait sur la répartition de la cotisation entre employeur et salarié.

Pour s’y retrouver analysons les principales structures proposées sur le marché avec leurs avantages et inconvénients :

  • Adulte/Enfant:
    • Le principe : la cotisation « adulte » couvrira le salarié seul. Si le conjoint et/ou les enfants souhaitent être couverts il faudra ajouter une cotisation « adulte » pour le conjoint et une cotisation « enfant » à chacun des enfants.
    • Le + : c’est le mode de cotisation le plus « juste » car le prix payé correspond exactement au nombre de personnes couvertes. Cela permet également à l’entreprise de payer uniquement la cotisation de son salarié, les cotisations des ayants-droits pouvant être prélevées directement sur le RIB du salarié.
    • Le – : ce type de cotisation peut paraître le plus juste au premier abord mais  pour des familles nombreuses la charge financière sera plus lourde.

 

  • Unique:
    • Le principe : une cotisation identique pour tous les salariés, qu’il soit seul ou avec sa famille.
    • Le + : c’est le mode de cotisation le plus simple, cela permet une meilleur mutualisation du risque.
    • Le – : l’entreprise sera obligée de prendre en charge 50% de la cotisation au minimum. La facture risque donc d’être plus élevée pour l’entreprise. Ce type de cotisation convient très bien aux familles nombreuses mais pour des familles plus réduites ou des personnes seules la cotisation sera plus élevée.

 

  • Isolé/Famille:
    • Le principe : la salarié aura le choix entre une cotisation « isolé » s’il est seul ou une cotisation « famille » s’il souhaite étendre la couverture à son conjoint et/ou ses enfants.
    • Le + : c’est le juste milieu entre le mode « Adulte/enfant » et « Unique ». Il permet de mutualiser le risque sans alourdir la charge pour le salarié assuré seul sur le contrat.
    • Le – : les cotisations seront toutes prélevées sur l’entreprise, c’est à elle de déduire la part qui reste à la charge du salarié.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous faire accompagner. Un courtier spécialisé en santé collective pourra facilement vous aiguiller vers une solution adaptée aux besoins de l’entreprise.

Last modified: 5 décembre 2018

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Fermer