Garantie santé : la solution pour répondre aux besoins de chaque salarié

Par | Couverture santé des salariés

Contenter tous les salariés n’est pas chose aisée.

Une réponse facile est de souscrire des garanties haut de gamme. Oui mais, cela a inévitablement un coût tant pour l’employeur que pour le salarié, sans parler du risque de dérive de consommation.

Une solution alternative : proposer aux salariés une garantie santé optionnelle.
Certes c’est un peu plus compliqué pour l’employeur qui devra en expliquer le principe. C’est également un coût supplémentaire pour les salariés qui feront ce choix. Mais cela permet à l’entreprise d’optimiser son budget en laissant la liberté à ses salariés de se couvrir davantage.

Il existe actuellement 2 grands types de garanties optionnelles :

  • Base de garanties choisie par l’employeur + renforts au choix du salarié sur certains postes de garanties :

L’employeur choisit un niveau de garanties dont bénéficieront l’ensemble des salariés.
Libre à chaque salarié d’augmenter ses garanties sur certains postes en souscrivant un « renfort » optionnel. Par exemple, s’il a des besoins en optique, il pourra souscrire des garanties de type « renfort optique ».
Bien évidemment, le coût supplémentaire est intégralement à la charge du salarié.
Ces renforts sont généralement assez coûteux dans la mesure où il y a pour l’assureur un risque accru d’anti-sélection (seules les personnes qui « consomment » souscrivent les garanties).

  • Base de garanties choisie par l’employeur + possibilité pour le salarié de souscrire un niveau supérieur (sur l’ensemble des postes de garanties) :

L’employeur choisit un niveau de garanties qui bénéficiera à l’ensemble de ses salariés.
Puis, chaque salarié pourra souscrire à titre personnel, un niveau supérieur qui viendra augmenter ses garanties sur l’ensemble des postes de soins.
Le risque d’anti-sélection est moindre et le surcoût pour le salarié dépend directement de l’écart entre le niveau choisi par l’employeur et le niveau souhaité.

Les options peuvent s’inscrire dans le cadre du contrat responsable. Elles peuvent également s’en affranchir, et ainsi apporter une réponse aux limites imposées par le contrat responsable. L’intérêt est donc double : permettre au salarié d’ajuster sa couverture à ses propres besoins et lui donner accès à des remboursements de qualité y compris s’il consulte des médecins qui n’ont pas adhéré à l’OPTAM. Pour en découvrir le mécanisme, nous  vous invitons à lire l’article dédié en cliquant sur ce lien.

Last modified: 25 avril 2019

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Fermer